fbpx

Des nouvelles du quartier – La Petite-Italie de Misstress Barbara

Ce printemps, j’ai eu la chance de faire la connaissance de Misstress Barbara qui avait gentiment accepté de m’accorder une entrevue au Caffè Italia. Étant résidente du quartier, je voulais qu’elle me parle de sa relation avec la Petite-Italie.

Voici donc les trois éléments que Misstress Barbara apprécie le plus du quartier :

1. Pouvoir manger une bonne pizza sur le pouce
Selon Misstress Barbara, un des avantages du quartier est qu’il n’est pas nécessaire de s’asseoir et de prendre du temps dans un restaurant pour déguster une vraie bonne pizza. Un jour, alors qu’elle était pressée, elle est entrée par hasard chez San Gennaro pour prendre un morceau de pizza sur le pouce. La pizza était savoureuse. " D’ordinaire, les morceaux de pizzas vendus à l’unité pour emporter sont très grasses. Or, dans la Petite-Italie, on peut manger une bonne pizza rapidement et poursuivre notre journée. "

2. Faire ses courses à pied
Il est possible de tout faire à pied dans la Petite-Italie, ce que Misstress Barbara apprécie particulièrement. " Sur St-Laurent, il y a la Fruiterie Milano ainsi que la SAQ. Ensuite, je peux me rendre au marché Jean-Talon pour faire le reste de mes courses. Tout se fait bien en marchant. " La DJ ajoute qu’en faisant ses emplettes, elle croise la place Shamrock, située entre St-Laurent et le marché Jean-Talon. " Les aménagements sont sympathiques. On peut s’arrêter pour prendre du soleil, prendre une bouchée ou bien lire. C’est agréable. "

3. Être à proximité du Parc Jarry et du Stade Uniprix
Grande amatrice de tennis, Misstress Barbara avoue qu’elle apprécie particulièrement le fait que son quartier soit situé à proximité du Stade Uniprix. Celle qui ne manque jamais un tournoi de la Coupe Rogers apprécie pouvoir se rendre au stade en quelque minutes. " Les dates sont inscrites dans mon agenda en rouge et je n’accepte aucun contrat pendant la Coupe. " Ajoutons que la DJ n’est pas seulement spectatrice lors du tournoi puisqu’elle a composé la musique qui joue sur le court central ainsi que sur le court Banque Nationale lorsque les joueurs font leur entrée sur le terrain. " J'en suis très fière et comme ma musique joue depuis maintenant 6 ans, c'est vraiment devenu la musique signature du tournoi ! "

Bien qu’elle aime beaucoup le quartier, Misstress Barbara avoue que la Petite-Italie a ses charmes et ses défauts. Par exemple, certains éléments du quartier auraient intérêts à être quelque peu modernisés. Si on lui demande ce qu’il manque dans la Petite-Italie, la réponse ne se fait pas attendre : un bar à vin ! On doit avouer qu’on est un peu d’accord.

Cependant, elle ajoute une précision : " J’ai beaucoup voyagé, pour de longues périodes parfois, et j'ai aussi vécu ailleurs. Il y a plein d'endroits dans le monde où je pourrais vivre, et il y a aussi bien d’autres quartiers de Montréal qui sont tout aussi attirants, mais c’est vraiment dans mon chez-moi, ici dans la Petite-Italie, que je me sens à la maison. "

Retour à la liste