< Retour à la liste

Arrivederci Piccola Italia ! Un changement à la direction de la SDC Petite-Italie

Après cinq ans au sein de l'équipe de la Société de développement commercial de la Petite-Italie - Marché Jean-Talon, Cristina D’Arienzo quitte la direction de l'association des commerçants.

 

"C’est avec beaucoup d'émotion que j’ai décidé de passer le flambeau de la direction, mais une portion de mon coeur restera toujours ici", dit Cristina D’Arienzo.

 

Vivere emozione

La Petite-Italie a été mon quartier d’adoption depuis mon arrivée à Montréal. Ici, j’ai reçu un accueil chaleureux qui m’a rapidement fait tomber en amour avec l’esprit de communauté qui règne dans le quartier. C’est une communauté tissée serrée qui tient à coeur ses traditions et qui les fait revivre dans un esprit inclusif et moderne. Comme je le dis souvent: ce n’est pas l’Italie, ici, mais la Petite-Italie de Montréal, soit une communauté unique forgée par plusieurs vagues d’immigration qui ont trouvé à Montréal une terre d’accueil, où il est possible de s'intégrer et de se mêler à une société à saveur multiethnique. Le quartier est caractérisé par une identité unique et riche en couleurs, qui fascine tous les visiteurs et stimule les acteurs du développement, comme moi.

Les bons coups réalisés

Les derniers cinq ans furent synonymes d’un dynamisme croissant et constant dans le quartier. La Petite-Italie se classe parmi les meilleurs quartiers au monde selon le magazine Time Out et cela me rend extrêmement fière. Mon coup de coeur à été notre dernière campagne réalisée en collaboration avec l’agence Rethink Canada à l’occasion de la Coupe du Monde 2018. Tout le monde sauf la Suède a fait sourire les résidents, et les visiteurs, tout en donnant une visibilité au quartier à l’international grâce au sens de l’ironie de notre communauté.

Le projet de rêves

La valorisation de l’identité italienne du quartier est beaucoup plus qu’une stratégie marketing pour moi, cela reflète une volonté de rendre hommage à la communauté bâtisseuse qui a investi ses énergies pour le mieux-vivre ensemble.

Depuis deux ans, j’ai travaillé sur la revitalisation des deux arches, ou portes d’entrées, et des quatorze demi-voiles qui marquent physiquement les limites du quartier italien. J’ai conduit une recherche ethnographique afin de reconstituer l’histoire qui se cache derrière ces oeuvres et qui explique leurs significations. Ces oeuvres artistiques ont été conçues en 1997 par l’artiste sculpteur Aurelio San Donato sous la direction de l’Association de promotion de la Petite-Italie. Depuis leur construction, aucun entretien n’a été réalisé et ces oeuvres d’art se trouvent aujourd’hui dans un état lamentable qui ne les mets pas en valeur et qui met en danger leur pérennité. J’ai toujours pensé que pour réfléchir à la modernisation d’un secteur il faut d’abord connaître les origines, les racines de la communauté qui l’habite. Je sens le devoir moral de faire quelque chose pour préserver ce qui été laissé par nos prédécesseurs, pour valoriser l’identité du quartier. Ces installations physiques représentent le signe concret et permanent du sentiment d’appartenance de la collectivité au quartier, elles représentent un leg de la présence historique de la communauté italienne: elles font parties de l’Histoire de la Ville de Montréal.

Le futur

Le quartier de la Petite-Italie a toutes les caractéristiques pour perdurer en force et se développer : authenticité, proximité et traditions. Trois éléments qui résument l'identité locale : Vivere Emozione, Vivere Petite-Italie!


Arrivederci a tutti!

Cristina D’Arienzo